Le marché de Saint-Maximin

Publié le par gribou

J'ai pu profiter du marché pour acheter des saucissons artisanaux, de l'ail violet, une cuillère en bois en olivier et m'attarder tranquillement en terrasse le temps d'un coca-light... J'ai été médusée par la différence de prix entre le marché Monge et ceux pratiqués ici c'est à peu près un tiers du tarif parisien. Je me leste lourdement pour le retour afin de gouter longtemps encore après mon retour à l'atmosphère provençale. L'air sent délicieusement la lavande et le thym. Il fait moins beau qu'hier mais aussi un moins chaud ce qui augure une meilleure nuit. J'ai pris mes quartiers chez les parents d'Auxane qui sont d'une gentillesse désarmante et je me sens mieux encore qu'à la maison. La discussion s'est terminée tard hier soir autour d'une bouteille de vin blanc du domaine voisin. Le toutou - Douglas - ne se lasse pas de m'apporter la balle pour que je la lui renvoie (il est d'un format acceptable et non allergénique). La piscine est chaude et les heures se ramollissent près de l'eau. Tout est calme... Tout est beau... Je dore tranquillement à l'ombre et deviens caramel. La grande maison rose est retirée dans les bois, on se sent comme protégés. J'ai croisé un écureuil en prenant mon petit déjeuner sur la terrasse ce matin. Je paresse sagement en écoutant un âne braire à intervalle régulier tout en feignant de terminer un article pour la rentrée.

Le marché de Saint-Maximin
Le marché de Saint-Maximin
Le marché de Saint-Maximin
Le marché de Saint-Maximin
Le marché de Saint-Maximin
Le marché de Saint-Maximin
Le marché de Saint-Maximin
Le marché de Saint-Maximin
Le marché de Saint-Maximin
Le marché de Saint-Maximin
Le marché de Saint-Maximin
Le marché de Saint-Maximin
Le marché de Saint-Maximin
Le marché de Saint-Maximin
Le marché de Saint-Maximin
Le marché de Saint-Maximin
Le marché de Saint-Maximin
Le marché de Saint-Maximin
Le marché de Saint-Maximin
Le marché de Saint-Maximin
Le marché de Saint-Maximin
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article